Conseil 1 | Rédiger du contenu, un atout.

Objectifs :

C’est clairement la visibilité pour trouver de nouveaux prospects et clients.
En présentant votre expertise, vous crédibilisez votre savoir faire, vous donnez des conseils ce qu’attends vos visiteurs.

L’idée est d’avoir le schéma suivant :

  • Rédaction d’un article
  • Indexation par un moteur de recherche pour apporter du trafic sur votre site internet.
  • Un prospect fait une recherche sur le sujet et arrive sur votre article : vous mettez de l’information à sa disposition. Du contenu de qualité vous permettra de rassurer le prospect. Si il est en phase d’hésitation, cela pourra le convaincre de passer à l’acte d’achat.
  • Il vous contacte pour son cas personnel ou vous pose une question : afin qu’il vous contacter mettez en place de manière stratégique des CTA (call to action) au sein de vos contenus. Les CTA doivent être graphiquement identifiables. Les CTA d’information et les CTA d’action seront différents afin de faciliter l’identification. Exemple : le CTA d’information sera et le CTA d’action sera rouge. (créer deux boutons d’exemple) Un seul type d’action doit être présent pour un contenu.
  • Vous discutez ensemble de son projet.

Votre contenu doit être pertinent d’un point de vue qualité et structurel.

Où publier votre contenu ?

Plusieurs formats possibles : newsletters, blog, réseaux sociaux, livre blanc
Vous choisirez le format de contenu en fonction de votre cible.

Exemple de format | cible :

  • la newsletter sera pour vos clients
  • le blog sera pour vos prospects mais aussi pour vos clients
  • les réseaux sociaux
  • le livre blanc sera plus ciblé pour vos prospects

Tous ces formats sont à valider en fonction de votre cible / ligne éditoriale

Cela demande de l’investissement de temps et donc d’argent mais les résultats – même sur le long terme – apporteront une visibilité non négligeable pour la vente de vos services et/ou produits.

Méthodologie & Etapes

Créer vos buyers personas

Un buyer persona est le portrait (fictif) qui fait partie de votre cible ou de vos prospects.

Le principe est de créer autant de buyer persona que de cible.

Chaque buyers personas aura autant de détail que possible afin que votre stratégie webmarketing soient efficace.

Les questions à se poser pour chaque buyer persona :

1 – Présentation de la personnalité

  • Femme ou Homme
  • Prénom
  • Age
  • Poste et secteur d’activité
  • Situation familiale
  • Zone géographique
  • Centres d’intérêt
  • Trait de personnalité

 

2 – Ses objectifs

  • Quels sont ses besoins professionnels ?
  • Quels sont ses besoins personnels ?

 

3 – Le rapport entre l’offre et le persona

  • Quels éléments empêche le persona d’acheter votre offre ?
  • Comment le persona réagit par rapport à votre offre ou votre service ? Est-il réticent ? Enjoué ?

 

4 – Source d’information

  • Comment le persona se renseigne : quel type de média consulte-t-il ? Réseaux sociaux, journaux, magazine, blogs, télé…
  • Sur internet, quel mot clé le persona utilise-t-il en rapport avec votre secteur ?

Temps estimatif à la création des buyers personas : 0,5 journée minimum / persona

Pour aller plus loin

Créer une feuille de route

La feuille de route permet d’établir les thématiques qui seront publiées en fonction des buyers personas que vous aurez au préalable créés. Si vous êtes plusieurs rédacteurs, chaque thématique peut être assignée à l’un de vos rédacteurs en fonction du planning.

Une fois que la feuille de route est remplie de la manière la plus précise possible (cela vous fera gagner du temps), place à la rédaction.

Votre contenu doit être pertinent quant à sa qualité rédactionnelle mais également structurelle. Un article de qualité moyenne ne vous positionne pas en expert, donc le risque de prise de contact risque d’être faible.

Temps estimatif à la création d’une feuille de route : 0,5 journée / trimestre sur la base de 2 articles par semaine)


La méthodologie qualitative rédactionnelle

  • Définir sa cible et l’information que vous souhaitez apporter : une seule information par article pour que celle-ci soit facile à trouver.
  • Définir le type de message à rédiger (commercial, vie de l’entreprise, information technique…) ainsi que le type de support sur lequel il sera publié.
  • Posez vous les bonnes questions : l’information est-elle pertinente ? l’information n’est-elle pas trop simple ou à l’inverse trop avancée pour ma cible ?


La méthodologie structurelle

  • Définir son mot clé par rapport à sa cible – se demander ce que la cible va taper sur les moteurs de recherche pour trouver l’information. Essayez au mieux d’orienter votre titre sur la recherche que ferait un internaute.
  • Choisir un titre simple et accrocheur qui incitera la cible à cliquer : on recommande entre 5 et 10 mots.
  • Commencer votre contenu par la présentation du contenu à venir. A savoir : pour qui, comment, pourquoi, quand etc. 3 à 5 lignes sont suffisantes. En cadrant ainsi votre contenu, votre prospect se sentira plus concerné par le contenu car il lui est adressé.
  • Définir son plan par sous-rubriques claires et instinctives : ces sous-rubriques seront vos balises <h2>, les titres doivent être accrocheurs et simples à comprendre. Dans la mesure du possible, intégrez votre mots clés dans ces titres.
  • Vos phrases doivent être courtes (ne dépassez pas une vingtaine de mots) et votre contenu doit contenir au minimum 300 mots.
  • Si votre contenu est publié sur un site, lors de l’intégration des images à votre contenu n’oubliez pas la balise alternative contenant votre mot clé.

Globalement, faites en sorte que votre mise en page soit simple et épurée. Chaque paragraphe doit être mis en avant et suffisamment espacé pour que les lecteurs puissent survoler rapidement chaque sous-rubrique et trouver l’information qu’il cherche.

Mettez des images pour illustrer vos propos et alléger le contenu textuel.

Temps estimatif de rédaction d’un article de 300 mots : 0,5 journée minimum

Après la lecture, les call to actions

Définir l’objectif du call to actions

  • Demande de devis
  • Visionner une vidéo
  • Partager une information sur les réseaux sociaux
  • Inscription à un service
  • Inscription à une newsletter
  • Accéder à un autre article ou une autre page du site
  • Accéder à une page décrivant vos services
  • Remplir le formulaire de contact

Définir le type de call to actions

Ils se regroupent en deux catégories :

  • Informations
  • Actions

Les formats des call to action

Souvent sous forme de bouton incitant au clic, comme vu précédemment. Il est important de différencier graphiquement les call to actions d’informations et ceux d’actions sur l’ensemble du site.

Définissez une couleur pour chaque call to action d’info ou d’action.

Action ou information ?

  • Demande de devis : Action
  • Visionner une vidéo : Information
  • Partager une information sur les réseaux sociaux : Action
  • Inscription à un service : Action
  • Inscription à une newsletter : Action
  • Accéder à un autre article du blog  : Information
  • Accéder à une page de votre décrivant vos services : Information
  • Remplir le formulaire de contact : Action

Intégrer les call to actions

En fonction des objectifs de votre CTA vous allez le positionner stratégiquement au sein de votre contenu :

  • A la fin d’un article
  • Au milieu d’un article
  • En sidebar
  • En modal

Comme vu, les CTA sont majoritairement présentés sous forme de bouton. Vous pouvez également les présenter sous forme de bannière en y intégrant votre bouton.

Exemple :

Temps estimé pour la création de vos CTA : 1 heure pour définir les CTA de votre site + 30 minutes pour la création d’un bouton.

Pour aller plus loin :
Rédaction de contenu web
Méthodologie rédiger pour le web

Étiquettes : ,